7 ALIMENTS QUI AUGMENTENT LA PRODUCTIVITÉ AU TRAVAIL

    Oui, il existe vraiment 7 aliments qui augmentent la productivité au travail.

    Avez-vous déjà connu une journée de travail très dense ?

    Des réunions, des projets difficiles, des manques de concentration, des distractions toujours plus importantes, un mal de tête qui se pointe et qui ne vous lâche plus de la journée.

    Face à de telles journées, vous ne savez plus que faire pour prendre soin de vous.

    Vous négligez vos pauses et même vos repas afin de libérer plus de temps pour votre travail. Il est pourtant un constat alarmant : le fait de mettre en place de mauvaises habitudes alimentaires contribuent aux complications de la vie au travail.

    Des choix alimentaires importants

    De nombreuses études ont démontré que les choix alimentaires ont un impact important sur la productivité des employés.

    C’est l’OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé qui affirme qu’avoir une alimentation saine peut augmenter le taux de productivité d’un pays de près de 20 %.

    Dans cet article, nous vous proposons de passer en revue les 7 aliments qui augmentent la productivité au travail.

    Entre mythe et réalité, c’est à vous de tester.

    Découvrez ces aliments qui boostent le corps et le cerveau avec CORESCO.

    7 aliments qui augmentent la productivité au travail

    1. Les protéines, autant pour les sportifs que les sédentaires

    Les protéines fournissent directement à votre cerveau les différents acides aminés responsables de la qualité des neurotransmetteurs.

    Les protéines sont donc le rempart contre les difficultés de concentration et de mémorisation.

    En ce qui concerne les sportifs, elles jouent un rôle très important dans la construction des tissus musculaires.

    Que vous soyez donc un profil plutôt sédentaire ou un profil très actif, vous avez besoin de protéines.

    Mais pas nécessairement les mêmes !

    Nous conseillons aux personnes sédentaires de ne pas dépasser le seuil de deux fois par semaine pour les protéines animales et de se tourner vers les protéines végétales comme les algues (spiruline), le beurre d’arachide, les graines de courges ou encore le quinoa.

    Pour un adulte, l’apport en protéines idéal est en moyenne de 0,8 g par kilogrammes de poids corporel. Afin d’y parvenir, suivez ces conseils :

    • Préférer la viande blanche à la viande rouge
    • Varier les sources de protéines
    • Pensez aux protéines végétales en complément ou en remplacement des protéines animales selon le degré de votre activité physique

    2. Les glucides ; un carburant irremplaçable

    Afin de fonctionner correctement, le cerveau a besoin d’oxygène, d’eau et de glucose.

    Ces différentes sources d’énergie proviennent d’une transformation par le corps des glucides ingérés lors des différents repas de la journée.

    Cependant, tous les glucides ne sont pas équivalents, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas transformés par votre corps de la même manière.

    Les glucides à faible indice glycémique comme les lentilles, les patates douces, le pain complet fournissent de l’énergie à votre corps de manière progressive dans la durée.

    A l’inverse, les glucides ayant un indice glycémique élevé comme les pommes de terre frites, la purée, le pain blanc, les potirons provoquent ce que l’on appelle un effet « crash and burn ».

    C’est-à-dire qu’ils vont vous procurer énormément d’énergie mais sur un laps de temps très court suivi ensuite par une très forte perte d’énergie ainsi qu’une très faible capacité de concentration.

    Exemple :

    Le taux idéal de glucose pour une seule journée équivaut à une viennoiserie, ou deux tasses de raisins secs ou encore de pomme moyenne. Vous n’en avez pas besoin de plus.

    Pourtant il existe une forte différence entre ces aliments. Alors que la viennoiserie délivrera son glucose rapidement en provoquant le « crash and burn », la pomme et le raisin permettront à votre corps et votre cerveau de performer sur une très longue durée.

    Sachant cela, nous vous invitons à réfléchir à deux fois lorsque vous vous jetterez sur un éclair, un donut ou encore un pain au chocolat.

    Vous pouvez d’ailleurs consulter ici un tableau d’indice glycémique des aliments.

    Il est important de savoir que les glucides sont de plus en plus présents et nombreux dans l’alimentation. Afin de les consommer intelligemment, suivez ces quatre conseils :

    • Faites le choix de glucides à faible indice glycémique. Si vous consommer un aliment à fort indice glycémique, alliez-le à un aliment avec un faible indice glycémique pour équilibrer.
    • Consommer plusieurs portions raisonnables de glucides tout au long de la journée plutôt qu’une seule portion trop importante en une fois
    • Méfiez-vous constamment de tous les produits transformés, ils contiennent souvent des sucres cachés
    • Varier vos sources de glucides

    3. Les poissons

    Oubliez tout ce qu’on vous a dit sur le gras !

    Le gras est nécessaire et bon pour votre santé.

    Savez-vous que la matière sèche de votre cerveau, c’est-à-dire une fois que l’on a retiré toute l’eau qu’il contient, est constitué à plus de 60 % de graisse ?

    Afin de nourrir le cerveau, il est donc excessivement important de lui fournir toutes les graisses insaturées comme les oméga trois et les oméga six.

    Ces acides gras essentiels contribuent à ralentir la dégénérescence du cerveau.

    Cependant ils ne peuvent pas être fabriqué par notre corps.

    Il faut donc aller les chercher dans la nature et les faire rentrer dans notre organisme via notre alimentation.

    Nous avons beaucoup de chance car le poisson en contient énormément.

    Néanmoins, certains types de poisson que vous consommez contiennent aussi des métaux lourds.

    Vérifier la provenance de vos poissons avant de les manger.

    Vous voulez éviter tout faux pas ?

    Manger le trio gagnant : des sardines, des macros et des harengs.

    Cependant, certaines personnes n’aiment pas manger de poissons et d’autres sont végétariens.

    Pas de panique, il existe des solutions à tous.

    Tournez-vous vers des huiles qui pourront assurer votre plein d’oméga trois et d’oméga six comme l’huile d’olive, de colza, de lin ou encore de caméline.

    Manger également des noix et des avocats.

    7 aliments qui augmentent la productivité au travail

    Remarque sur les graisses

    Le gras est bon mais pas tous les types de gras.

    Notez bien que nous parlons exclusivement des graisses insaturées.

    Ce sont les seules propices au développement de votre organisme et surtout de votre cerveau.

    À ce propos, évitez et bannissez complètement de votre régime alimentaire les graisses dites trans et saturées.

    Réduisez donc fortement tout ce qui provient de la friture, des viandes rouges et grasses, du lait entier et en ligne de mire tous les aliments transformés dans lesquels de nombreuses graisses ont été ajoutés pour l’empaquetage et la conservation (dont l’huile de palme).

    Nous remarquons qu’il est très difficile d’éliminer toutes les mauvaises graisses d’un régime alimentaire.

    Cependant vous avez la possibilité de réduire considérablement la quantité de celles-ci en y mettant de la bonne volonté.

    4. L’avocat, un aliment à consommer sans modération

    Il est vrai que l’avocat est fortement calorique.

    Néanmoins il serait bien dommage de s’en priver tellement il est bon pour la santé.

    Cet aliment assure un ralentissement de votre digestion et empêche votre taux de glycémie d’augmenter brutalement après un repas.

    En bref, l’avocat vous procurera de l’énergie sur la durée.

    Il est également un excellent contributeur à la bonne santé du cœur puisqu’il réduit le mauvais cholestérol.

    Nous n’avons trouvé aucun point négatif à l’avocat.

    De plus, que dire de cette texture crémeuse et de son goût agréable sur la langue ?

    5. Les noix, ces fruits secs bien protégés

    En plus d’être délicieux, les noix pourvoient l’organisme en protéines, en fibres, en antioxydants et en oméga 3.

    Les noix vous protègent donc du diabète, du cancer et vous aideront même à perdre vos kilos superflus grâce à leurs vertus rassasiantes.

    Les noix sont faciles et rapides à manger.

    Elles sont un snack idéal au travail.

    À consommer dès que vous avez une petite faim, une portion par jour est suffisante pour avoir des effets positifs sur une très courte durée.

    Manger des noix est très bon pour votre santé

    6. Les baies et leurs propriétés antioxydantes

    Lorsque nous mangeons, notre organisme transforme tous les aliments ingérés en énergie.

    Durant ce processus, il produit également des déchets toxiques dont les radicaux libres.

    Ceux-ci peuvent affecter les cellules nerveuses, notamment celles du cerveau.

    Cependant, les baies comestibles comme le cassis, les fraises, les framboises, les myrtilles, les mures, les groseilles participent à l’élimination des déchets et empêchent l’oxydation de nos cellules.

    Les antioxydants réduisent donc le risque de maladie cérébrale dégénérative comme la maladie d’Alzheimer.

    Enfin, les baies favorisent la circulation et renforcent les petits vaisseaux sanguins.

    Cela permet une meilleure oxygénation du cerveau et réduit la tension artérielle.

    7. Les légumes et les abats pour combler nos besoins en fer.

    L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) estime que 30 % des individus qui présentent des carences en fer sont également victimes de l’altération de leurs performances au travail.

    Il faut donc combler notre manque en fer par une alimentation judicieuse.

    Pour ce faire, les abats tels que le foie ou les rognons sont des sources de fer de premier choix.

    C’est ainsi que 100 g de foie contiennent entre 7 à 12 g de fer.

    Cela constitue l’apport journalier pour un homme. Les femmes ont un besoin d’environ 16 g par jour.

    De plus, il existe également des légumes riches en fer comme :

    • Les épinards
    • Le brocoli
    • Les haricots blancs
    • Les lentilles
    • Les pois chiches

    Cependant, gardez à l’esprit que pour une portion de 100 g, les épinards contiennent 2,7 mg de fer, les lentilles 8 mg et le foie de poulet plus de 10 mg.

    Pour résumer cet article sur les 7 aliments qui augmentent la productivité au travail

    Voici quelques habitudes à mettre en place pour augmenter votre performance au travail :

    • Mangez suffisamment d’acides gras essentiels pour assurer le maintien de vos fonctions cérébrales.
    • Fournissez en énergie votre cerveau en consommant quotidiennement des glucides variés avec un faible indice glycémique.
    • Ayez une activité physique régulière. Le fait de constamment s’activer permet d’oxygéner correctement les organes et les tissus. Cela favorisera un bon fonctionnement du cerveau.
    • Aidez votre cerveau à éliminer les déchets qu’il produit par la consommation des antioxydants.
    • Réalisez une prise de sang pour connaître votre taux de fer et adaptez votre régime alimentaire en fonction.
    • Les légumes verts et les légumineuses sont vos amis pour toute votre vie.
    • Votre corps a un besoin constant d’eau. Buvez tout au long de la journée. Commencez par un grand verre d’eau dès le matin.

    Le cerveau est un grand consommateur d’énergie car il consomme à lui seul près de 20 % de l’énergie fournie par le corps.

    Afin d’augmenter votre productivité au travail et votre concentration, sélectionnez les aliments qui apporteront l’énergie nécessaire dans la durée et qui boosteront votre cerveau.

    En tant que leader d’entreprise, en plus des 7 aliments qui augmentent la productivité au travail, encouragez une pratique physique quotidienne.

    Au-delà de leur bien-être et de l’augmentation de leur durée de vie c’est aussi une meilleure performance globale pour votre entreprise.

    En savoir davantage sur nos services : cliquez-ici.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *