COMMENT CONSTRUIRE UNE COHÉSION D’EQUIPE SOLIDE ET DURABLE ?

    Construire une cohésion d’équipe à toute épreuve n’est pas toujours facile.

    Avec plus de 7 ans dans des multinationales, j’ai connu une cohésion d’équipe des plus réussie pendant la période de soldes en juillet dans un magasin de vente Decathlon alors que tout le parc informatique avait cessé de fonctionner.

    C’est au début de la période de soldes qu’un serveur a brûlé et paralysé tout le ravitaillement de plusieurs magasins. Les clients affluaient pourtant en nombre et il nous fallait malgré tout gérer le ravitaillement des rayons.

    C’était évidemment une catastrophe sans précédent et tous les managers ainsi que les leaders étaient sous une pression incroyable pour maintenir le niveau des ventes et atteindre le chiffre d’affaire provisionné.

    CONSTRUIRE UNE COHÉSION D’EQUIPE DÉVELOPPE UNE FORCE FANTASTIQUE

    En plein marasme, ce sont toutes les équipes à tous les niveaux qui se mobilisent pour assurer le ravitaillement des magasins en essayant de résoudre les problèmes.

    Chacun à son niveau reçoit des directives très claires sur ce qu’il a à faire pour pérenniser les ventes. La communication est très claire et transparente, de plus elle fonctionne en temps réel.

    Alors que l’on pourrait s’attendre à un découragement des équipes, tout le contraire se produit.

    L’optimisme est à son comble et malgré les difficultés que l’entreprise traverse, même les conflits entre personnes s’atténuent pour laisser place à une confiance pour traiter un problème de plus grande envergure.

    Il faudra compter pas moins de deux semaines avant que le département informatique ne trouve une solution pour remettre convenablement en route l’approvisionnement des magasins.

    C’est certainement la plus grande réussite de cohésion d’équipe que j’ai vu jusqu’à aujourd’hui.

    Et cela se traduit par une capacité à travailler rapidement et efficacement ensemble ainsi qu’une volonté de performer face a l’adversité.

    Construire une cohésion d'équipe

    Une équipe soudée développe une force hors du commun

    Le développement de capacité de résilience à toute épreuve.

    Construire une cohésion d’équipe et c’est tout un système humain qui s’est mis en mouvement pour assurer le bon fonctionnement des ventes et pallier aux manquement de l’équipement informatique.

    La vérité, c’est que toute l’organisation souhaiterait mettre en place une telle performance et une telle cohésion entre tous les collaborateurs d’une même équipe et pourtant ce n’est pas franchement facile.

    Dans cet article, je vous propose un résumé de ce qui a marché et ce qui a mené au succès des soldes alors que l’outil informatique s’effondrait.

    Je passerai en revue 5 points :

    • la définition d’une équipe
    • la complexité à développer une cohésion d’équipe
    • que faut-il mettre en place pour augmenter la collaboration des membres ?
    • le rôle du leader dans une équipe
    • la vérité sur l’équipe parfaite

    QU’EST-CE QU’UNE EQUIPE ?

    Le but d’une équipe est de se fixer des objectifs et de les atteindre. Ce sont les interactions entre les membres qui définiront leur capacité à atteindre ces objectifs.

    Cependant, il ne suffit pas de regrouper un ensemble de personnes ayant des talents. En effet, vous ne parviendrez qu’à créer un groupe mais pas une équipe.

    De plus, une fois l’équipe créée, il sera temps de construire une cohésion d’équipe solide.

    Ce qui fera une équipe gagnante c’est :

    • la clarté qu’elle aura sur les objectifs à atteindre,
    • les responsabilités et les rôles de chacun,
    • l’alignement des valeurs de cette équipe sur les objectifs à atteindre,
    • la manière dont seront prises les décisions,
    • la capacité à rebondir après un échec, etc.

    La capacité de performance d’une équipe sera encouragée par un environnement positif et la mise en place d’un système qui favorisera le développement de chacun tout en poussant à l’atteinte des objectifs collectifs.

    On peut notamment citer le respect, la confiance, la résilience, l’optimisme, la croyance en la réussite, l’entraide, la solidarité, etc.

    Je vous recommande d’ailleurs de lire l’article précédent intitulé les 11 clés pour obtenir une cohésion d’équipe durable.

    Une fois que toutes les conditions seront rassemblées, l’équipe atteindra non seulement des résultats qualitatifs mais en plus elle sera capable de les dépasser et même de s’en créer de nouveaux.

    En effet, une équipe qui a atteint ses objectifs n’a plus de raison d’être.

    construire une cohésion d’équipe c’est mettre en place les meilleures équipes qui parviendront à perdurer et à faire évoluer leurs objectifs.

    LA COMPLEXITÉ DE CONSTRUIRE UNE COHÉSION D’EQUIPE

    Croire qu’une équipe est la somme des individualités est une erreur. Une équipe tiendra généralement son succès de par la complexité de son système. C’est-à-dire qu’elle rassemble une totalité d’individus dont les perspectives sont souvent bien supérieures à l’objectif qu’on leur demande d’atteindre.

    C’est ainsi que l’on trouvera un ensemble de règles qui déterminera le fonctionnement des membres à l’intérieur de cette équipe. Cela permettra le développement d’une équipe plus forte pour aller plus loin, plus fort et ensemble. De plus, elle ne manquera pas de prendre soin des individus pour que chacun trouve sa place. Si une équipe demande beaucoup d’interactions, elle fonctionne uniquement par l’interdépendance que les membres construisent entre eux.

    Bien entendu, il existe de nombreuses règles et structures qui établiront l’ensemble des règles de vie dans une équipe. Il existera également tout un ensemble de règles qui ne seront pas explicités mais qui contribueront pourtant à la réussite ou l’échec d’une équipe.

    On peut citer :

    • Les croyances de chacun
    • Les attentes individuelles et collectives
    • Les valeurs personnelles et collectives
    • Ce que l’équipe accepte et n’accepte pas

    LES COMPORTEMENTS TOLÉRÉS ET CEUX ACCEPTES

    On comprendra donc qu’une équipe doit sa réussite et son succès à toute la partie visible que l’on ne manquera pas d’écrire et de formuler dans des règles, des structures d’organisation ou encore des valeurs. Mais il y a également toute la partie invisible, beaucoup plus dure à mettre par écrit mais qui a une influence tout aussi importante que la partie visible (si pas plus).

    Construire une cohésion d'équipe

    Il existe de nombreuses manières de développer une équipe et les processus de mise en place sont nombreux.

    J’ai retenu pour vous l’outil élaboré par le TCI, cet outil a déjà fait ses preuves auprès de milliers d’équipes autant en Amérique qu’en Asie et il favorise le développement et la cohésion d’équipe sur une période de 6 à 9 mois.

    Le postulat nécessaire et suffisant à la mise en place d’un tel outil est l’engagement sans concession de l’équipe dans cette démarche.

    MISE EN PLACE ET DÉVELOPPEMENT D’UNE COHÉSION D’EQUIPE

    Il s’agit d’un processus qui se réalise en quatre étapes :

    1. Explorer
    2. Évaluer
    3. Agir
    4. Réévaluer

    Phase 1 : l’exploration

    Il s’agit d’engager l’équipe dans la démarche de développement.

    Cette phase sert d’échanges entre les différents membres de l’équipe pour qu’ils puissent convenir de deux choses :

    1. Quels objectifs l’équipe recherche en termes de performance ?
    2. Définir les règles pour favoriser la communication entre les membres pour que celle-ci reste constamment ouverte, précise et non-violente.

    Phase 2 : l’évaluation

    Cette deuxième phase cherche à répondre à quatre questions :

    1. Prendre du recul et définir ce à quoi ressemble l’équipe au moment présent.
    2. Dans quelle(s) mesure(s) l’équipe fonctionne ou dysfonctionne-t-elle ?
    3. Y a-t-il une prise de conscience concrète ?
    4. Qu’y a-t-il à changer ?

    Cette deuxième phase peut commencer par un diagnostic d’équipe. Elle cherchera à présenter un arrêt sur images des manières de fonctionner de l’équipe, des performances des différents membres, sur son fonctionnement collectif, évaluer les progrès individuels et collectifs après une première intervention.

    On peut également démarrer une réflexion collective afin de faire ressortir les forces et faiblesses, autant des individus que de l’équipe.

    Phase 3 : l’action

    Suite à la mise en place de la phase précédente, l’équipe est capable d’identifier les solutions à mettre en place pour développer et augmenter la performance des individus autant que celle au niveau collectif.

    Les pistes de solutions sont définies et celles-ci sont découpées en plan d’action pour l’équipe. Ces plans d’action ont des dates butoirs et des responsables de projet.

    On cherche à développer trois niveaux de compétences :

    • Renforcer le savoir-être.
    • Améliorer le savoir-faire.
    • Développer le savoir.

    Phase 4 : la réévaluation

    Il est nécessaire de mesurer constamment les progrès réalisés individuellement et collectivement. En effet, pour garder le focus et s’améliorer constamment, il est important que l’on mesure les avancements. Il n’est pas ici question de contrôler mais bien de s’assurer que l’on avance pas à pas vers l’objectif que l’on se définit.

    Cette phase permet également d’ajuster certains paramètres en fonction des personnes ou du temps imparti.

    Dans le cas où un test a été réalisé avant de commencer la réalisation du processus vers les objectifs, ce test peut être réalisé à période continue pour évaluer l’avancement du projet.

    Des évaluations découleront sur de nouveaux plans d’action afin d’augmenter la performance des individus dans l’équipe.

    LE RÔLE DU LEADER POUR CONSTRUIRE UNE COHÉSION D’EQUIPE

    Dois-je vraiment expliquer que c’est à lui que revient la performance de l’équipe et les résultats que celle-ci atteint ?

    En plus de cela, c’est à lui de déterminer les structures avec lesquelles il parviendra à réussir ses objectifs. Néanmoins, chaque membre de l’équipe est responsable des performances de l’équipe autant que le leader. Chacun à son niveau aura la possibilité de contribuer à la réalisation des objectifs en favorisant les interactions avec les autres collaborateurs.

    C’est aussi à lui de s’assurer que les différents membres interagissent correctement pour le bon fonctionnement du projet.

    Un homme barbu en costume, le leader

    Être au devant des événements en tant que leader

    Dans le cas de la constitution d’objectifs, l’engagement de tous les membres est une condition sine qua non à la réussite. Le leader sera la personne qui provoquera les changements nécessaires pour l’atteinte des objectifs tout en sachant qu’il n’est pas capable – seul – de réaliser des changements marquants.

    Dans ce cas de figure, le leader d’une équipe d’entreprise peut faire le choix d’être accompagné d’un coach. Celui-ci le guidera au mieux pour améliorer la performance des équipes qu’il a en charge. Cette manière de procéder apporte plusieurs avantages non négligeables :

    • Le coach sera en mesure de proposer des outils de diagnostic qui serviront à évaluer correctement l’équipe.
    • Il s’occupe uniquement du processus de développement de l’équipe tandis que le leader s’occupe de l’atteinte des objectifs.
    • Le coach préparera et animera les réunions qui permettront aux leaders d’avoir un rôle de membres dans l’équipe qu’il a en charge. Il aura alors la capacité de se mettre au même niveau que ses collaborateurs et le coach assumera le rôle de superviseur.
    • Étant extérieur au processus d’atteinte d’objectifs, le coach est un observateur idéal pour identifier les comportements non visibles de l’équipe.
    • En cas de situation conflictuelle, le leader aura recours au coach qui s’occupera principalement de l’aspect humain pour que le leader puisse se concentrer sur la réalisation des objectifs.
    • Enfin, le coach étant un professionnel du coaching favorisera le développement des apprentissages et les profils de chacun.

    LA VÉRITÉ SUR L’EQUIPE PARFAITE

    Il n’existe pas UNE équipe parfaite mais bien PLUSIEURS, en effet, les meilleures équipes sont celles qui atteignent leurs objectifs en un temps record tout en préservant leur force d’action : l’humain.

    Les équipes qui parviennent à réaliser ce challenge sont celles qui réussissent. Je remarque souvent que ces dernières sont dirigées par des leaders charismatiques, empathiques et orientés vers l’action et l’atteinte d’objectifs.

    De plus, la communication est totalement transparente et permet à tout le monde de trouver sa place dans l’équipe qui s’auto-anime sur la réussite des objectifs.

    Vous avez apprécié cet article ?

    N’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires ci-dessous ou à le partager avec toutes les personnes qui y trouveront une mine d’information pour construire, développer et augmenter la cohésion de leur équipe.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *