COMMENT DÉVELOPPER L’AVANTAGE COMPARATIF POUR VOTRE ENTREPRISE ?

    L’avantage comparatif : qu’est ce que c’est ?

    Combien parmi vous veulent tout diriger dans leur entreprise ?

    Combien parmi vous pensent être le plus apte à faire toutes les tâches du quotidien dans leur entreprise ?

    L’externalisation et le développement de l’avantage comparatif sont vitaux

    Externaliser, c’est ce qui fera le succès de votre entreprise tout autant que votre labeur de tous les jours.

    Cela permettra également d’arriver à mettre en place un équilibre entre votre vie privée et votre vie professionnelle.

    Pourtant, nous sommes nombreux à faire exactement le contraire car nous n’avons tout simplement pas compris l’importance de l’avantage comparatif.

    L'avantage comparatif

    Être le meilleur à 100% avec l’avantage comparatif

    Comprendre l’avantage comparatif

    Prenons un simple objet de notre vie quotidienne : le Smartphone.

    Cet objet est le fruit du travail d’un ensemble de personnes. Il a fallu faire appel à des concepteurs de programmes et d’applications, des graphistes, des designers, des ingénieurs, des ouvriers, des transporteurs, etc.

    L’aboutissement de la conception de l’objet qu’est le Smartphone dépend d’une véritable chaine de commandement.

    Même un objet qui pourrait être fabriqué par une seule personne comme un artisan est parfois le résultat de l’esprit de plusieurs personnes.

    En effet, il peut s’agir d’un mode de développement du produit qui a été amélioré au cours des siècles par le père, le grand-père et l’arrière grand-père de ce même artisan.

    Pour comprendre l’avantage comparatif, il faut comprendre qu’il existe très peu de choses ayant été réalisés uniquement par un seul homme.

    Vous nous direz pourtant qu’il existe de grands noms solitaires qui ont tout réalisé par eux-mêmes : Thomas Edison, Steve Jobs, Elon Musk ou encore Henri Ford pour n’en citer que quelques-uns.

    Et pourtant, même si nous ne retenons que leur nom, ces personnes ne travaillent pas seules, elles sont souvent aidées par une, voire plusieurs équipes, voire même de gigantesques entreprises.

    L’avantage comparatif et les jeunes entrepreneurs

    L’erreur la plus courante que fait un jeune entrepreneur lorsqu’il se lance, c’est qu’il veut absolument tout réaliser seul.

    Il n’envisage pas un seul instant de demander de l’aide, de confier des tâches plus ardues à d’autres ou encore de faire appel à l’expertise d’un aîné.

    Il existe plusieurs raisons à cela :

    • Ils veulent absolument tout contrôler
    • Les entrepreneurs qui démarrent n’ont pas forcément beaucoup d’argent, ils sont persuadés que cela coûtera très cher
    • Ils ont ce que l’on appelle « le nez dans le guidon » et ne prennent pas le temps de la réflexion pour déléguer correctement
    • Les entrepreneurs sont convaincus que personne mieux qu’eux-mêmes ne pourra réaliser les différentes tâches pour faire fonctionner leur entreprise
    • Ils traitent leur entreprise comme leur propre création et sont souvent susceptibles lorsque l’on vient à la critiquer

    Pourtant, toutes ces raisons invoquées sont totalement fausses.

    Déléguer, c’est utiliser l’avantage comparatif à son avantage

    La délégation est la clé pour créer un business capable de produire des emplois à long terme.

    C’est une des grandes différences qui existent entre travailler dans une entreprise et travailler sur son entreprise.

    Il faut faire référence au livre de Michael Gerber intitulé : The E-Myth pour comprendre convenablement la différence.

    Avant de continuer, réalisez ce petit exercice très simple qui consiste à noter sur une feuille de papier quelle est selon vous cette différence ?

    Je m’en réfère aux livres d’Olivier Roland intitulé « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études » qui est – selon moi – très bien résumé :

    Il s’agit de la différence existante entre le fait que l’on se crée une entreprise et le fait de se créer un job.

    Les entrepreneurs solitaires travaillant dans leurs entreprises sont ce que l’on appelle des hommes-orchestres.

    A l’inverse, les entrepreneurs qui travaillent sur leur entreprise sont des chefs d’orchestre.

    Voici ci-dessous la différence entre les deux :

    Ce que pense l’homme orchestre :

    Je travaille dans mon entreprise

    • Avec mon entreprise, je me suis créé un job
    • Mon approche est technique : je fais mon métier mais de manière indépendante
    • Je suis un homme orchestre : à la fois au four et au moulin
    • Je dois maîtriser techniquement toutes les taches requises par mon entreprise.
    • J’ai du mal à déléguer
    • Je ne fais pas de processus : rien n’est standardisé
    • Le but de ma vie est de servir mon entreprise

    Ce que pense le chef d’orchestre :

    Je travaille sur mon entreprise

    • Avec mon entreprise, j’ai créé un business
    • Mon approche est entrepreneuriale : je vise à créer quelque chose qui pourra vivre sans moi
    • Je suis un chef d’orchestre, je dirige les opérations sans jouer moi-même dans l’instrument
    • Tout comme un chef d’orchestre n’a pas besoin de savoir jouer chacun des instruments qu’il dirige, je n’ai pas besoin de maîtriser les compétences techniques requises de tous pour réaliser les taches que je délègue
    • Je délègue, et j’apprends à le faire de manière efficace
    • Je fais des procédures, je standardiste tout ce qui peut l’être efficacement
    • Le but de mon entreprise est de servir ma vie
    L'avantage comparatif

    Diriger son entreprise comme un chef d’orchestre

    Afin que ce soit complètement clair dans votre esprit, travailler dans son entreprise c’est réaliser les tâches nécessaires au fonctionnement et au développement de l’entreprise.

    Travailler sur son entreprise, c’est développer toutes les procédures qui vont permettre à une tierce personne de réaliser une tâche ou l’ensemble des tâches de manière déléguée.

    Même si tout entrepreneur comprend la nécessité de déléguer, il apparaît nécessaire de rappeler la différence entre travailler dans son entreprise et sur son entreprise.

    De plus, il nous a paru opportun d’ajouter à cela l’avantage comparatif qui permet de passer d’une société qui fonctionne à une société qui cartonne.

    Le postulat de l’avantage comparatif

    « Être toujours la meilleure version de soi-même plutôt que la pâle copie d’un autre »

    Peut-être êtes-vous encore à vous poser la question de savoir s’il est vraiment nécessaire de travailler avec les autres et même de vous encadrer des meilleurs ?

    Laissez-nous vous éclairer sur ce point :

    L’avantage comparatif est un concept que l’on doit à David Ricardo alors qu’il étudiait l’économie politique et de l’impôt en 1817.

    Il pose alors comme question : faut-il que l’économie d’un pays soit auto-suffisante et produise tout par elle-même ou, est-il plus utile qu’elle produise certains biens dans lesquelles elle excelle et qu’elle favorise les échanges avec d’autres pays qui excellent sur d’autres bien ?

    On comprend aisément que l’enjeu est de taille et que les échanges commerciaux entre les différents pays en dépendront.

    L’auteur nous présente même l’étude qu’il a réalisé sur l’Angleterre et le Portugal.

    Les deux pays sont capables de produire de nombreux produits basiques notamment du vin et des vêtements.

    Cependant, il est à noter que l’Angleterre produisait beaucoup plus facilement des vêtements de très bonne qualité.

    À l’opposé, le Portugal produisait également des vêtements mais de piètre qualité.

    Par contre il produisait un excellent vin.

    David Ricardo nous explique que les deux pays perdent du temps et de l’argent car ils produisent tous les deux des produits dans lesquelles ils ne sont pas bons.

    Ils ont tout intérêt à produire des produits dans lesquelles ils excellent et ensuite développer leurs échanges commerciaux.

    En plus d’être un chef d’orchestre incomparable, le leader d’une entreprise basera le développement de son business sur l’avantage comparatif.

    Une définition de l’avantage comparatif

    Elle se résume tout simplement à dire qu’il vaut mieux miser sur ces points forts plutôt que de vouloir corriger constamment ses faiblesses.

    L’avantage comparatif, c’est miser sur ses talents

    Il faudra attendre une vaste étude réalisée par Gallup Organization sur la productivité des individus pour se rendre compte que l’avantage comparatif s’applique autant aux individus, qu’aux organisations ou même aux nations.

    En effet, les entreprises et les organisations fonctionnent beaucoup mieux si tous se concentrent exactement sur ce qu’ils savent faire de mieux et délèguent le maximum du travail qu’ils ne savent pas faire à des spécialistes.

    En agissant de la sorte, les individus maintiennent un haut degré de motivation ainsi qu’une productivité très haute.

    Cela ne serait pas du tout le cas si les collaborateurs se concentraient constamment à travailler sur ce qu’ils savent moins bien réaliser.

    Ce principe appliqué à une organisation permet le développement d’avantages comparatifs considérables.

    L'avantage comparatif

    Utiliser ses talents pour performer avec l’avantage comparatif

    Prenons un exemple :

    Vous souhaitez construire une maison. À l’heure actuelle, si vous n’y connaissez absolument rien dans la construction, vous ferez sans doute appel à un architecte dans un premier temps voire même à un entrepreneur de travaux.

    Afin de construire le plus rapidement possible votre demeure, vous ferez certainement appel à une banque pour le financement d’un prêt sur plusieurs années.

    Cela vous permettra notamment d’acheter le terrain et de payer les différents corps de métier qui réaliseront les différents ouvrages. On peut notamment citer :

    • L’architecte
    • Le maçon
    • Le maître d’ouvrage
    • Les plâtriers
    • Le chauffagiste
    • Le carreleur
    • Le plombier
    • Une entreprise de terrassement
    • Un entrepreneur en construction
    • Etc.

    Dans ce cas de figure, vous ferez appel à l’expertise reconnue des différentes personnes pour réaliser l’entièreté des travaux de votre future maison.

    Vous utiliserez donc l’avantage comparatif pour réaliser au mieux la maison de vos rêves.

    Pourtant, il existe un tout autre plan que vous pouvez mettre en place pour arriver au même résultat.

    Vous avez l’autre possibilité de réaliser les plans vous-même, d’acheter les différents matériaux et de commencer à construire votre maison vous-même en ayant au préalable les différents permis de construction.

    Il est vrai que réaliser votre maison de la sorte vous épargnera certainement la gestion d’un grand nombre de personnes et vous permettra également de vous former encore davantage sur la construction d’une maison et des différents composants qui s’y trouvent.

    La vérité, c’est qu’en faisant de cette manière vous mettrez très certainement plus de temps.

    Si ce n’est pas votre domaine d’expertise et que vous n’y connaissez rien, il y a aussi beaucoup de chances pour que vous fassiez de nombreuses erreurs.

    Vous avez tout intérêt à opter pour la première solution qui vous permettra véritablement d’avoir le maximum d’expertise pour une bonne réalisation des différents travaux.

    De cette manière, on comprend pourquoi travailler avec des fournisseurs, des partenaires ou encore des sous-traitants est beaucoup plus propice que de travailler seul et de vouloir absolument tout faire.

    Avantages comparatifs et interdépendance

    Il faut s’en référer à la sociologie de Norbert Elias et de son livre intitulé : La dynamique de l’Occident publié en 1975 pour comprendre que les individus ont tout intérêt à agir de manière interdépendante pour augmenter l’avantage comparatif de chacun.

    C’est ainsi que Norbert Elias définit l’interdépendance comme la caractéristique d’un système social dont les composants dépendent l’un de l’autre tout en étant en pension.

    Il s’agit là d’une définition un peu complexe mais qui peut se comprendre beaucoup plus facilement dans l’exemple qui suit :

    Il existait une situation concrète d’interdépendance dans la cour de Louis XIV. En effet, entre le roi, la bourgeoisie et la noblesse il existe une véritable configuration faisant de tous des interdépendants.

    L'avantage comparatif

    Avantage comparatif et l’interdépendance

    Pour comprendre le principe de configuration, il faut se rendre compte que l’on ne réfléchit pas en termes d’individus, de groupes ou encore d’institutions ou d’entreprises mais bien en termes de relation et de position que l’on occupe dans un système.

    Développer l’interdépendance en utilisant un avantage comparatif tout en étant un chef d’orchestre est une des solutions à mettre en place pour développer une entreprise complètement autonome.

    Des interactions dans des équipes composées de personnes très différentes

    L’avantage comparatif permet de comprendre pourquoi les équipes dans lesquelles les membres sont les plus différents seront également les plus performantes.

    La recherche de talents dans la différence

    En effet, au plus les personnes auront des formations différentes ou seront issues de milieux sociaux différents, au plus ils présenteront des atouts majeurs pour la réussite d’une équipe.

    En effet, dans toutes les situations que l’équipe rencontrera, il y aura toujours une personne qui saura comment débuter un processus de résolution voire développer une solution complète.

    A contrario, si l’équipe possède des membres avec les mêmes talents, la même formation et sont issus du même milieu social, il y a très peu de chances pour qu’elle arrive à résoudre certains problèmes car il lui manque une polyvalence de talents, de formations et de milieux sociaux pouvant soutenir la créativité et l’innovation.

    Il en résulte donc une baisse significative de l’avantage comparatif et l’augmentation du risque d’erreur induisant une perte de performance et de productivité.

    L’avantage comparatif et le leadership

    1. Autonomie :

    Le véritable chef d’entreprise est celui qui développera au maximum son autonomie et celle de ses collaborateurs.

    2. Connaissance :

    Il veillera également à développer ses propres connaissances ainsi que celles des personnes qu’il a en charge afin qu’elles augmentent leurs avantages comparatifs par rapport aux autres.

    3. S’aider des autres :

    À cet effet, ne compter que sur soi-même est une très mauvaise stratégie autant à court terme qu’à long terme.

    Il est bien entendu préjudiciable d’apprendre beaucoup de choses par soi-même mais ce n’est pas pour cette raison que vous devez absolument tout faire. Cela vous sera beaucoup plus négatif que profitable.

    4. Plus loin, plus fort, ensemble :

    Faire le choix de travailler avec les autres c’est faire le choix des gagnants. C’est la capacité d’en faire toujours plus, toujours plus vite, toujours plus fort pour aller plus loin ensemble.

    5. Augmenter la qualité :

    C’est aussi de cette manière que vous améliorerez la qualité de vos produits et la reconnaissance de vos clients vis-à-vis de ceux-ci.

    Aujourd’hui, nous vivons dans une société où l’interdépendance est développée de manière très forte et ce sont ceux sachant en tirer le plus parti et étant les plus audacieux dans son utilisation qui attireront le plus de réussite.

    L'avantage comparatif

    Le leadership et l’avantage comparatif

    Les connaissances : un avantage comparatif incomparable

    Même si vous ne devez pas tout savoir faire dans votre entreprise et devez éviter de rester un homme orchestre, vous n’en saurez jamais assez.

    Fixez-vous constamment un budget de formation personnel qui vous amènera à vous former sur des thématiques autant précises que diversifiées.

    De cette manière, vous serez le plus à même de juger de la qualité du travail que l’on vous remettra.

    C’est de cette manière que vous recruterez les profils les plus pertinents car vous saurez exactement ce que vous leurs demanderez ainsi que les résultats que vous souhaiterez.

    Si par exemple, vous recherchez quelqu’un dans la communication pour animer vos réseaux sociaux et que vous n’y connaissez absolument rien, vous risquez de recruter la mauvaise personne.

    En augmentant vos connaissances sur le sujet, vous serez plus à même de faire la différence entre un bon recrutement et un charlatan.

    Que fera un bon chef d’entreprise pour utiliser à bon escient l’avantage comparatif ?

    1. C’est une personne qui fera le choix de travailler sur son entreprise et pas dans son entreprise.

    2. C’est une personne qui saura orienter ses compétences afin de recruter des personnes talentueuses pour faire avancer les objectifs de l’entreprise.

    3. C’est ainsi que pour un bon chef d’entreprise, ses propres compétences techniques seront secondaires car il cherchera avant tout les compétences des collaborateurs avec de très hauts potentiels.

    4. Le bon entrepreneur recherchera avant tout à diriger son entreprise et à mettre tout en œuvre afin de vendre des produits, des services de haute qualité en soignant la relation avec le client.

    5. C’est aussi lui qui développera ses propres compétences pour développer la stratégie gagnante pour son entreprise afin qu’elle prenne forme rapidement et durablement.

    6. Il saura s’encadrer des personnes qui l’aideront au maximum dans cette fonction.

    7. Un chef d’entreprise comprendra qu’il a tout à tirer d’une équipe hétérogène ayant des parcours, des compétences, des talents et des origines différentes. C’est de la différence de ses équipes qu’il tirera le maximum de l’avantage comparatif.

    8. C’est aussi une personne qui envisage les choses de manière à la fois globale et très spécifique. Il sera capable d’avoir une vision pour son entreprise et de mettre en place des processus d’automatisation afin de faciliter le développement des systèmes et des configurations.

    9. Il sera toujours la personne qui prendra le temps d’identifier ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas pour son entreprise. Tout comme un chef d’orchestre le ferait, il sera capable d’écouter les fausses notes d’un seul de ses musiciens.

    L'avantage comparatif

    Tirer le maximum de l’avantage comparatif en entreprise

    L’avantage comparatif existe-t-il seulement pour les grandes entreprises et les grandes structures ?

    Non, pas du tout. C’est justement le problème des grandes structures. Celles-ci ont tendance à toujours plus s’institutionnaliser et deviennent de moins en moins flexibles.

    C’est tout ce qu’un entrepreneur avisé voudra éviter.

    Au-delà des actions que vous poserez chaque jour pour tirer un maximum d’avantages de l’avantage comparatif, il s’agit d’avoir la pensée qui vous permettra de faire tourner cette entreprise même en votre absence.

    En effet, il faut voir les choses comme si, en tant que chef d’entreprise, vous ne seriez plus aux commandes demain. Que se passerait-t-il ?

    Il est fort probable que vos collaborateurs essaieront de se tourner vers les personnes les plus proches de vous lorsque vous étiez présents et dirigiez l’entreprise.

    Et pourtant, ce n’est pas comme cela que l’on automatise un business.

    Votre job, c’est de mettre en place toutes les procédures qui permettront à vos équipes de les consulter sans faire le moindre appel envers quiconque.

    Cette manière de mettre les choses en place – que l’on peut appeler l’automatisation des processus – est applicable autant à une énorme structure qu’à une start-up, une PME ou encore une TPE.

    Vous vous posez peut-être la question de savoir si tout est absolument automatisable dans une entreprise ?

    Nous pouvons vous assurer que c’est exactement le cas.

    Les meilleures entreprises sont celles qui tournent 24 heures sur 24 de manière autonome sans même avoir besoin d’une personne qui s’en occupe.

    Nous pouvons prendre comme exemple les plates-formes en ligne proposant des formations.

    Tout y est absolument automatisé.

    Que vous suiviez cette formation à 3h ou à 15h, il n’y a absolument personne qui vous en empêchera car tout est absolument automatisé.

    L’avantage comparatif et la liberté financière

    Vous imaginez peut-être que vous pourriez un jour avoir un ou plusieurs business qui tourne complètement sans que vous ayez à passer une seule minute dessus.

    C’est tout à fait possible. Il existe déjà de nombreuses personnes qui réalisent cela aujourd’hui et ce ne sont pas pour autant des gens très différents de vous.

    L'avantage comparatif

    Accéder à la liberté financière avec l’avantage comparatif

    La vérité, c’est que les entrepreneurs sont souvent tellement passionnés par ce qu’ils font qu’ils en oublient d’automatiser leur business et préfèrent se focaliser sur le développement de leurs compétences ou encore de leur passion.

    C’est souvent après plusieurs années passées dans leur entreprise qu’ils se rendent compte que physiquement cela devient dur ou même que des problèmes de santé commencent à se pointer.

    N’attendez pas d’en arriver là pour déléguer votre travail.

    Commencez dès aujourd’hui à automatiser tout ce que vous pouvez, à tirer parti de l’avantage comparatif autant que vous le pouvez et à utiliser toutes les interactions possibles à votre avantage.

    Cet article vous a aidé à vous améliorer dans votre travail de chef d’entreprise ? Ecrivez-nous en commentaire et faites-nous part de vos avancées en tant que chef d’entreprise.

    Nos coachs en entreprise sont bien entendu présent pour vous permettre de performer toujours davantage. Prenez contact avec nous ici.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *