FUIR SON MANAGER ET VOULOIR RESTER DANS L’ENTREPRISE

    Combien d’employés ne cherchent pas à fuir son manager ? Et pourtant ils veulent rester dans l’entreprise.

    Imaginez ce cas de figure : au tout début, lorsque vous engagez un nouvel employé, il est joyeux et déborde d’enthousiasme à l’idée de rejoindre une nouvelle entreprise.

    Il est excessivement motivé pour commencer son nouvel emploi et sa joie transpire constamment avec le sourire qu’il affiche.

    Pourtant, ce même employé est désormais complètement démotivé.

    Il se désintéresse totalement de son travail.

    Son taux de maladie augmente inexorablement.

    Il vient de vous remettre une lettre dans laquelle il vous informe qu’il a décidé de quitter l’entreprise.

    Vous l’aurez compris, le divorce est inéluctable entre l’employé et son entreprise.

    Fuir son manager

    Mais que s’est-il donc passé ?

    Qu’est-ce qui a entraîné ce retournement de situation ?

    Qu’est-ce qui a fait que cet employé, si motivé au départ, ait décidé de quitter l’entreprise ?

    Comment se fait-il que l’engagement et le comportement de celui-ci aient à ce point changé.

    Pourquoi le fait de vouloir quitter l’entreprise est à mettre en lien avec le fait de « fuir son manager »?

    Une réalité souvent très simple

    La vraie raison de la plupart des démissions chez les employés est due aux managers juste au-dessus d’eux et non pas à cause de l’entreprise en elle-même.

    L’employé ne cherche pas à fuir son entreprise mais bien à fuir son manager.

    Il faut se référer à une étude de la Gallup Organization qui a démontré qu’environ 50 % des adultes questionnés ont quitté leur emploi en raison de l’attitude et du comportement de leur manager.

    Dans cet article, nous vous donnons cinq raisons pour lesquelles vos plus précieux employés abandonneront leur chef dans les six mois ou dans l’année à venir.

    Nous vous expliquons quelques recommandations afin de les retenir à bord du navire de votre entreprise.

    Première raison : Fuir son manager = ils sont complètement surmenés

    Un travailleur qui, dans votre entreprise, se sent de plus en plus débordé, finira inéluctablement par devenir rancunier envers la source de son épuisement : celui qui représente le plus son employeur : le manageur.

    « À force de tout le temps tirer sur une corde, elle finit par se rompre. »

    Ce principe, malheureusement compris trop tard, est applicable à un grand nombre d’employés qui ont été – comme ils disent – « vidés de leur énergie » pour fournir un travail de qualité à leur entreprise.

    La conséquence malheureusement, c’est que l’employé se sent au bout du rouleau – il sera peut-être même en burn-out – et devient contre-productif.

    Une étude de Stanford

    Cette étude révèle que la productivité d’un employé ou d’une personne normalement constituée diminue très fortement lorsque sa semaine de travail dépasse les 50 heures.

    Sa productivité chute tellement après 55 heures de travail que vous n’obtiendrez plus aucun résultat supplémentaire à le faire travailler plus.

    Notre recommandation :

    Si vous n’avez pas le choix et que vous devez malgré tout augmenter la charge de travail de votre employé, vous devez veiller à ce qu’elle soit compensée par:

    • Une augmentation de salaire
    • Une promotion
    • Un changement de titre.

    De cette manière, l’employé estimera que sa plus grande charge de travail est justifiée et que son employeur lui reconnaît des valeurs certaines qui l’ont amené à lui confier une plus grosse charge de travail.

    À défaut, si vous n’êtes pas capable de fournir une compensation adéquate, cela poussera votre employé à quitter rapidement l’entreprise.

    En effet, son niveau de frustration et de ressentiment sera élevé.

    Fuir son manager

    Deuxième raison : Fuir son manager = vos employés ne se sentent pas reconnus et ils n’ont pas assez de récompenses

    Parfois, tout ce dont un être humain a besoin pour se sentir valorisé est simplement le sentiment d’être apprécié et valorisé.

    Cela ne demande pas nécessairement une augmentation de salaire mais peut être un geste aussi simple qu’un remerciement pour le travail accomplit.

    Le féliciter pour son acharnement dans son travail et l’encourager dans le développement de sa performance.

    Un contact humain

    Ce point est trop souvent sous-estimé par un grand nombre d’entreprises.

    De plus, ce sont souvent les plus performants – qui ne semblent jamais manquer de motivation – qui partiront pourtant parmi les premiers.

    Ne vous méprenez pas ; être félicité par une personne se situant au niveau hiérarchique supérieur juste au-dessus de vous est toujours très apprécié et plus particulièrement par les employés les plus dévoués qui travaillent durs.

    Notre recommandation :

    C’est à vous de découvrir ce qui amène un employé à se sentir le plus apprécié. Il dépend de vous de comprendre ce qui le motive le plus :

    • Une compensation financière
    • Une augmentation de salaire
    • Une tape sur l’épaule
    • Un café
    • Une soirée sympa
    • Un bon pour un massage
    • Une reconnaissance publique devant toute l’entreprise
    • Un congé supplémentaire
    • Une voiture de fonction
    • La prise en charge de son camion de déménagement
    • Etc.

    Dans tous les cas de figure, c’est à vous, en tant que manager ou chef d’entreprise de le récompenser pour un travail réalisé correctement.

    Troisième raison : Fuir son manager = les employés ne se sentent pas stimuler intellectuellement

    Il arrive qu’un manager attribue tout le temps les taches ennuyeuses, trop faciles ou jugés « emmerdantes » par lui-même toujours aux mêmes employés.

    Il est inévitable que ceux-ci s’en rendront finalement compte, s’en lasseront et penseront être considérés comme des travailleurs moins importants.

    Par conséquent, ces mêmes employés se mettront alors à la recherche d’un emploi qui mettra plus au défi leurs facultés intellectuelles qu’ils ont parfois mis plusieurs années à acquérir dans des universités prestigieuses.

    Fuir son manager

    Notre recommandation :

    Il est de votre ressort en tant que manager et/ou chef d’entreprise de fixer des objectifs progressifs plutôt que des objectifs banals n’encourageant pas le développement de ces personnes.

    Encourager les personnes à sortir de leur zone de confort

    Donnez carte blanche à vos collaborateurs en les poussant à sortir de leur zone de confort et en leur fixant des objectifs plus élevés.

    Il est évident qu’au départ ces objectifs sembleront inaccessibles mais en tant que manager avisé, vous ferez tout pour aider vos employés à les accomplir pour qu’ils puissent grandir et réussir dans leur travail.

    « Utiliser la performance d’un employé, c’est le voir dans sa globalité et pas uniquement par rapport à la tâche que vous lui avez confié »

    Quatrième raison : Fuir son manager = vos employés ne se sentent pas engagés

    Aujourd’hui plus que jamais, les employés parlent de leurs objectifs dans leur milieu professionnel.

    Cette manière de travailler en objectif s’est déployée dans toutes les entreprises soumises à la performance.

    La génération des Millennials en particulier démontre un fort désir de faire la différence.

    Ils ont la volonté de contribuer à un monde nouveau et à des causes plus grandes que les générations précédentes.

    Avoir un impact réel versus fuir son manager

    Ils veulent avoir un impact conséquent sur l’entreprise et sentir qu’ils y ont leur place et qu’ils comptent dans le changement de celle-ci.

    En cela, vous trouverez des employés qui déploient toute leur imagination et leurs talents afin d’améliorer tout ce qu’ils font.

    Notre recommandation :

    Si votre entreprise n’est pas ce que l’on appelle une « entreprise libérée ».

    Il peut être judicieux de donner à vos employés une certaine liberté et une marge de manœuvre pour améliorer certains processus dans leur travail.

    Par exemple, cela peut débuter par la modification de l’apparence d’une présentation d’un modèle de document.

    Ensuite, en fonction des résultats obtenus, vous pourriez même confier la tâche à cet employé qui consiste à créer des listes de contrôle pour l’organisation en vue de l’automatisation de ce qu’il réalise.

    Le but étant d’améliorer les processus, la performance de votre employé et celle de votre entreprise.

    De cette manière, vos employés se sentiront plus engagés et pourront faire preuve de créativité. Vous pourrez être certain que cela conduira à l’augmentation de leur efficacité sur leur lieu de travail.

    Cinquième raison : Fuir son manager = les employés ont le sentiment d’avoir eu de fausses promesses

    Ces employés qui reçoivent de vaines promesses de leur supérieur ont souvent tendance à fuir leur manager.

    Lorsqu’un manager ou un chef d’entreprise s’engage sur des promesses vis-à-vis des employés et que malheureusement il ne parvient pas à les tenir, il doit s’attendre à des conséquences désastreuses dans l’organisation.

    Le non-respect des promesses fait fuir les employés

    Si un manager ou un patron ne respecte pas les engagements qu’il a pris, il sera considéré comme irrespectueux, égoïste, et insensible.

    La conséquence certaine d’un tel comportement est le départ des employés car ils remettront tout en question dans l’entreprise dans laquelle ils se trouvent.

    A savoir, pourquoi devrait-il honorer leurs engagements alors que leur manager, ou leur patron, ne le fait pas ?

    Notre recommandation :

    Honorer vos engagements est primordial pour être perçu comme un manager responsable.

    Vous serez alors perçu comme quelqu’un d’honnête, digne de confiance et respectable par tous vos employés. D’après un sondage du Pew Research Center, 84 % des personnes interrogées estime que l’honnêteté est le trait de personnalité le plus important pour tous les leaders qui se respectent.

    Fuir son manager

    Pour conclure : Fuir son manager = un signal d’alerte pour le leader

    Fuir son manager est un comportement qui doit vous alerter en tant que leader.

    En tant que manager et chef d’entreprise avisé, vous donnerez à vos meilleurs employés et aux plus talentueux toutes les raisons de rester dans votre entreprise.

    Vous savez maintenant comment les traiter pour qu’ils restent chez vous.

    Vous savez maintenant que les plus résistants seront capables d’absorber une grande charge de travail.

    Cependant, et même s’ils acceptent beaucoup, ils finiront par s’en aller si vous n’êtes pas capable de les choyer.

    « La tentation de changer d’entreprise ne fait qu’augmenter si le manager n’est pas capable de garder la motivation et le respect avec ses employés »

    Il est de votre responsabilité de leader de créer un environnement entrepreneurial qui leur donnera l’envie de travailler pour vous sur le long terme.

    Vous avez besoin de formation en coaching de leader ? Cliquez ici!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *