LA RECONNAISSANCE NON-MONÉTAIRE EST LA PLUS IMPORTANTE POUR VOS EMPLOYÉS

    La reconnaissance non-monétaire, on en parle?

    De nombreuses études ont été réalisées sur la reconnaissance au travail et la manière d’apporter cette reconnaissance aux employés.

    Il est important de savoir que selon ces mêmes études 70 % des employés ne se sentent pas reconnus à leur juste valeur dans l’entreprise où ils se trouvent.

    Des entreprises qui misent tout sur une reconnaissance monétaire par opposition à la reconnaissance non-monétaire

    Les chefs d’entreprise, les dirigeants, les gestionnaires, les managers pensent souvent à tort que pour motiver, engager et fidéliser leurs employés, il n’y a que la reconnaissance monétaire qui puisse fonctionner.

    Loin de nous l’idée que l’argent n’est pas essentiel pour un employé et qu’il n’est pas un vecteur de reconnaissance importante, il est cependant loin d’être le seul et surtout loin d’être le critère essentiel de reconnaissance.

    La question que nous nous sommes posés est la suivante :

    « Est-ce que la reconnaissance monétaire permet de motiver, d’engager et de fidéliser les employés à long terme? »

    L’argent : le faux bonheur

    La reconnaissance non-monétaire

    Il existe une citation qui dit que l’argent ne fait pas le bonheur.

    D’ailleurs, tout miser sur une reconnaissance monétaire peut avoir des effets très négatifs sur les employés et diminuer la performance complète de votre organisation car :

    • Cela favorise les comportements liés à des récompenses.
    • Elle limite les comportements non liés à l’argent souhaités par les employés.
    • Cela encourage la compétition à tous les niveaux de l’entreprise plutôt que l’esprit d’équipe et l’entraide.
    • Elle développe de nombreuses frustrations et est le vecteur principal de l’augmentation du taux de roulement en entreprise.

    Selon une étude du CRHA, « Plus de 7 travailleurs sur 10 désirent continuer à travailler même si on leur assure suffisamment d’argent jusqu’à la fin de leurs jours ».

    On constatera aisément dans ces résultats que le travail procure une gratification bien plus importante que l’argent. Cette dernière donnée n’est donc pas primordiale.

    En effet, c’est parce que le travail procure :

    • Un sentiment d’appartenance
    • Une estime de soi
    • Un accomplissement personnel
    • Une satisfaction à la réalisation

    C’est pour ces quatre raisons que les entreprises doivent miser pour la mobilisation de leurs employés.

    Plusieurs moyens peuvent être mis en œuvre mais la plus simple et la plus facile sera la reconnaissance non monétaire.

    La reconnaissance non-monétaire

    Celle-ci favorise l’estime de soi, l’engagement et la motivation des employés dans leur travail.

    De plus, ce type de reconnaissance ne perd pas d’efficacité sur le long terme. La reconnaissance non-monétaire sera:

    • Un outil de mobilisation et d’engagement
    • Elle ne coûte absolument rien si ce n’est du temps
    • Un outil sur lequel on a le plein contrôle quant à son utilisation
    • Elle permet d’orienter à la fois les comportements et les attentes des employés

    La reconnaissance non-monétaire se présentera sous deux formes distinctes :

    • La gratitude
    • L’intégration

    Comment démontrer la gratitude au travail ?

    La gratitude est la manière la plus facile de valoriser un ou plusieurs employés en soulignant le bon travail qu’il a ou qu’ils ont réalisé.

    La gratitude s’appuiera sur trois éléments importants : les résultats, les efforts et l’amélioration.

    1. Les résultats

    Les résultats, comme tout chef d’entreprise le sait, sont l’atteinte d’objectifs par des faits à la fois concrets, mesurables et observables.

    2. Les efforts

    Il est très important de ne pas confondre l’effort et le résultat car l’un n’est pas toujours lié à l’autre.

    En effet, un effort très important n’est pas toujours suivi d’un résultat tout aussi important et il sera alors très important d’en faire la distinction lorsqu’on s’adressera à un employé.

    Il est très rare qu’un employé atteigne les résultats souhaités ou même les dépassent du premier coup.

    Il est donc très important de souligner tous les efforts qu’il mobilise afin de l’encourager dans la réussite de son projet.

    C’est ainsi que l’encourager dans ses efforts favorisera un comportement de dépassement et l’amènera à même surpasser ses objectifs. L’employé développera des compétences dans :

    • La conception de nouvelles idées
    • L’amélioration des processus organisationnels
    • Le maintien d’une bonne ambiance au travail malgré les difficultés
    • La créativité et l’innovation

    Bref, vous l’aurez compris, encourager les efforts d’un employé aura un impact important sur son efficacité personnelle tout autant que sur l’efficacité collective.

    L’amélioration

    Alors même que votre employé aura fourni de nombreux efforts et qu’il n’aura pas atteint les résultats demandés, il est souhaitable que vous lui fassiez remarquer toutes les améliorations qu’il aura tout de même réussies à apporter autant pour lui-même que dans son travail.

    Toujours célébrer l'amélioration d'un collaborateur

    En faisant de la sorte, vous gardez un employé motivé et vous reconnaissez le développement de ses talents qui le rapproche de l’atteinte de ses objectifs.

    Comme vous l’aurez compris, il est important de reconnaître un employé sur ces trois niveaux de reconnaissance car la plupart du temps, un supérieur hiérarchique ne s’attardera que sur les résultats.

    À l’heure actuelle, les employés sont à la recherche de reconnaissance dans leur travail qui leur permet en même temps de contribuer à l’organisation.

    C’est ce que l’on appelle la reconnaissance d’intégration.

    On comprendra aisément que ce type de reconnaissance au travail favorise la gestion participative pour laquelle les employés sont inclus dans la prise de décision.

    Au plus les employés seront mobilisés, au plus ils partageront des idées qui feront émerger des innovations.

    C’est ainsi que l’engagement et l’implication permettront l’éclosion d’une performance de l’organisation plus grande et surtout plus durable.

    La reconnaissance non-monétaire : Comment démontrer la reconnaissance d’intégration en entreprise?

    Il existe de nombreuses manières d’apporter de la reconnaissance d’intégration à vos employés. Voici une liste non-exhaustive :

    • Prouver la confiance que l’on a envers un employé en lui octroyant plus d’autonomie et de capacité dans les prises de décisions
    • Engager les employés dans les décisions qui concernent directement l’organisation
    • Demander l’avis de l’employé
    • Permettre à vos employés de suggérer des idées
    • Écouter ce que les employés ont à dire sur leur travail et agir en conséquence avec des actions directes
    • Être à l’écoute et s’intéresser aux employés
    • Être disponible
    • etc.

    La reconnaissance s’inscrit clairement dans la culture d’entreprise.

    Elle n’est pas simplement une branche des ressources humaines ou l’apanage d’une seule personne qui doit prendre en charge le bien-être des employés.

    La reconnaissance doit s’inscrire dans la gestion quotidienne des équipes et des employés.

    Si vous misez sur une reconnaissance au travail non monétaire, les responsables (leaders, dirigeants, managers) encourageront les employés à se comporter et à travailler pour permettre une plus grande performance d’entreprise.

    Il faut aussi considérer que ce sera beaucoup plus motivant et engageant pour eux.

    Ayez toujours en tête de maintenir une reconnaissance forte de chacun de vos employés pour que leurs actions et leurs efforts restent reconnus.

    Cet aspect de la reconnaissance est d’autant plus important pour les Millénnials et les générations qui les suivent.

    La reconnaissance au travail est pour eux essentielle pour leur bien-être et leur satisfaction.

    Elle est primordiale pour la survie de votre entreprise.

    Source :

    Effectif, volume 15, numéro 1, janvier/février/mars 2012.

    André Savard, CRHA, Dessureault Savard Caron Reconnaissance non monétaire, un outil puissant de gestion, de mobilisation et d’engagement.

    Source : Effectif, volume 15, numéro 3, juin/juillet/août 2012.

    Source: http://www.espritdecorps.biz

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *