POURQUOI LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL EST UN FACTEUR PRIMORDIAL ?

    La sécurité au travail, un feu qui couve ?

    Récemment, nous vous parlions du fait que vos employés avaient besoin de se sentir important et surtout reconnu par leurs collègues tout autant que par leur hiérarchie et in fine par l’entreprise dans laquelle ils travaillent.

    Si ce besoin est certes primordial, le besoin de sécurité l’est tout autant.

    En effet, vous ne pouvez pas faire fonctionner une entreprise par la peur.

    La sécurité au travail opposée aux peurs et aux contraintes

    Que ce soit une peur physique ou la peur d’une punition, le fait qu’il y ait des contraintes trop importantes limitent le bien-être de vos collaborateurs tout autant que le développement de votre entreprise .

    Combien de fois n’avez-vous pas entendu lors d’une réunion d’entreprise une phrase comme celle-ci :

    « C’est la chose la plus stupide que j’ai entendu »

    Ou encore celle-ci : 

    « Je n’ai jamais vu autant de personnes intelligentes faire un travail aussi mauvais ».

    Oui, ce genre de pratique est courante dans certaines entreprises.

    Qu’il s’agisse des managers ou des cadres supérieurs, il arrive fréquemment que ceux-ci rabaissent plus ou moins subtilement leurs collaborateurs ou leurs groupes de travail afin de se sentir plus intelligent ou plus important ou encore pour exprimer leur pouvoir comme nous l’explique Marshall Goldsmith dans son livre « L’ultime échelon – de la réussite à l’excellence. »

    Oui, mais la sécurité au travail est bien plus importante

    Afin que votre entreprise soit performante, il faut que la communication fonctionne dans les deux sens et pour cela il doit y avoir un vraie sentiment de sécurité de toutes les parties en présence.

    Dès qu’un individu ou un groupe d’individus se sent rabaissé ou menacé dans ses actes, il se fermera à la communication et ne voudra plus participer à un quelconque échange.

    C’est ainsi que cette personne sera physiquement présente à une réunion mais émotionnellement totalement coupée de toutes décisions ou tout échange en cours. 

    Encourager la sécurité au travail

    La seule possibilité que vous ayez en tant que chef d’entreprise est d’encourager la sécurité à tous niveaux dans votre organisation.

    Afin d’éviter que vos employés se retrouvent bloqués dans les discussions et se sentent contraints sur le plan émotionnel, il est de votre devoir d’agir.

    Safety first !

    La sécurité au travail et la communication

    Le collaborateur qui se sent en sécurité parlera plus facilement, ouvertement et avec davantage de sincérité.

    Tout comme nous l’expliquions précédemment dans le fait de se sentir important, l’être humain a également un besoin très important de se sentir en sécurité afin d’exprimer ses ressentis et ses idées.

    Il suffit pour s’en convaincre d’observer comment fonctionne un mouvement de foule lors d’un événement. 

    La peur s’empare de l’esprit de quelques personnes et cela gagne la foule. Chacun n’est, dès lors, plus capable de raisonner et se met à agir instinctivement pour sa survie en fuyant. 

    Même si à court terme vos employés ne s’en iront pas en courant, il y a de grandes chances pour qu’ils quittent l’entreprise à moyen ou long terme.

    Un besoin de sécurité au travail lié à l’inclusion sociale

    En effet, avec le besoin d’importance et celui de sécurité, quiconque a également un besoin de se sentir inclus dans un groupe social dans lequel il est reconnu.

    Dès le moment où il se sentira jugé, évalué, contraint par ce qu’il dit, pense ou fait, il commencera par se fermer dans ses relations avec les autres et cherchera rapidement à s’en éloigner.

    La sécurité et les entreprises

    Dans de nombreuses entreprises, la sécurité est extrêmement importante. Au-delà même de devenir une valeur elle est une priorité absolue.

    C’est ainsi que de nombreuses grandes entreprises adoptent la sécurité comme valeur fondamentale sur laquelle repose l’ensemble de leur stratégie de fonctionnement.

    Sécurité et bien-être

    En effet, si la sécurité ne peut pas être garantie, comment garantir le bien-être minimum des collaborateurs ?

    Certaines entreprises se targuent même de se poser comme référence dans leur milieu et mettent en place des normes de sécurité extrêmement drastiques.

    Pourquoi la sécurité est importante en entreprise ?

    Car certaines entreprises fortement mécanisées ou encore industrialisées qui embauchent de nombreux collaborateurs ont l’obligation de fournir un niveau de sécurité élevé puisque l’enjeu est vital.

    Si la sécurité ne peut pas être garantie, l’entreprise se prive d’un potentiel de croissance important.

    De plus, si une entreprise ne peut pas garantir la sécurité pour ses collaborateurs ou même pour ses clients, elle entame de facto la relation de confiance qu’elle établit avec tous ses partenaires :

                        Les employés
                        Les prestataires
                        Les clients
                        Les consommateurs

    Ces entreprises se doivent de développer constamment cette confiance en mettant en avant tous ce qu’elles développent dans le secteur de la sécurité.

    Se faire reconnaître pour sa sécurité au travail

    Les ambitions d’une entreprise sur la sécurité doivent être maximales.

    Qu’il s’agisse du poste de travail, des procédés de fabrication, du transport, de l’humain ou des entreprises partenaires, la sécurité doit être garantie.

    C’est ainsi que s’exprimait Patrick Pouyanné, le président directeur général du groupe Total :

    « Travailler en sécurité, nous le devons à toutes nos parties prenantes, mais d’abord à nous-mêmes, à nos collaborateurs et à ceux de nos entreprises partenaires. Notre capacité à opérer partout dans le monde, de manière sûre et fiable, est le socle de notre excellence opérationnelle et de notre performance économique. »

    On comprend dès lors que la sécurité est un enjeu certes d’entreprise mais également globale pour un conglomérat comme le Groupe Total.

    Quelle méthodologie de sécurité adopter ?

    En ce qui concerne la sécurité il n’y a qu’un seul mot d’ordre valable : implication et responsabilisation de tous.

    Il peut être très positif, encourageant et même différenciant de mettre en place les meilleures valeurs de sécurité dans votre entreprise.


    Cependant, elles n’auront aucun effet si des actions concrètes ne sont pas suivies par tous les collaborateurs qui composent cette entreprise.

    Par exemple, pour avoir assisté à des réunions au sein du Groupe Total, nous avons constaté qu’à chaque début de réunion un point sécurité est mis à l’honneur afin de sensibiliser les collaborateurs à l’importance de la sécurité en entreprise.

    La sécurité peut bien entendu être transcrite dans des conventions comme :

                        Une charte de travail
                        La sécurité pour tous
                        Une charte qualité
                        Vivre ensemble

                        Le règlement de travail
                        Etc.

    L’ensemble de ces règles incluses dans différents documents sera présenté à chaque collaborateur et chacun devra les accepter mais surtout les mettre en application.

    Vous trouverez en suivant ce lien la charte SÉCURITÉ SANTÉ ENVIRONNEMENT QUALITÉ définit par le Groupe Total pour l’entièreté de ces collaborateurs.

    Les recommandations de sécurité au travail doivent devenir un réflexe naturel et être intégré dans la culture d’entreprise

    Vous pouvez intégrer l’ensemble des règles de sécurité en suivant ces 3 piliers :

    L’engagement de vos collaborateurs

    L’implication et la responsabilisation de vos collaborateurs sont essentielles pour la mise en place de l’ensemble des critères de sécurité.

    Encouragez-les à signaler systématiquement toutes les anomalies ou accidents dont ils peuvent être témoin dans le cadre de leur activité professionnelle.

    Afin de faciliter cette démarche, nous vous encourageons à mettre en place un dispositif qui donnera à chaque collaborateur de l’entreprise la possibilité de témoigner et d’intervenir afin de prévenir un danger.

    Nous vous encourageons à utiliser des cartes comme au football ;

                        un carton jaune pour un avertissement de sécurité quel qu’il soit

                        un carton rouge pour le signalement d’un danger.

    Engagez votre management et vos leaders

    Si l’application par la base de l’entreprise est importante et que tous les collaborateurs la suivent, il est primordial qu’elle soit entendue et comprise par le management.

    Les responsables des différentes équipes jouent un rôle primordial dans la sécurité et plus spécifiquement dans le suivi de celle-ci via l’organisation de formations pour comprendre les tenants et aboutissants de ces règles de sécurité en entreprise.

    De plus, ces mêmes responsables veilleront à mettre en place des systèmes simples visuels, comme par exemple la cartographie, permettant de prévenir les risques liés à la sécurité et donc permettant de contribuer à une meilleure prévention globale.

    Un engagement de vos prestataires et clients

    La sécurité est l’affaire de tous. Il est de votre devoir en tant qu’entreprise de sensibiliser autant vos collaborateurs, votre management que les personnes qui utiliseront vos produits ou services.

    Il est inutile de vous préciser que tout manquement de sécurité se répercutant sur un de vos partenaires, prestataires ou clients aura une forte incidence négative sur l’image de marque de votre entreprise.

    C’est pourquoi il est primordial de fixer des critères de sécurité avec toutes ces personnes qui gravitent autour de votre entreprise

    Vous définirez une charte ou un cahier des charges strict à mettre en application par tous ces intervenants.

    De plus, vous veillerez à la mise en application de cette charte par un suivi et un contrôle à la fois constant et inopiné.

    Dans « Conversation cruciales – des outils pour s’exprimer quand les enjeux sont de taille », Katy Patterson, Joseph Grenny, Ron Mc Millan et Al Switzler recommandent cinq principes pour communiquer sans susciter la colère de l’autre ou le fait d’être sur la défensive :

    Étape 1 : exprimer tous les faits

    Exposez surtout les faits existants et portez-les à la connaissance de tous. Les faits seront moins controversés et beaucoup plus convaincants que les conclusions que chacun pourra en tirer.

    Commencez donc par exposer les faits.

    Étape 2 : racontez votre histoire des faits

    Reprenez la situation depuis le début et racontez l’histoire exactement comme vous l’avez vécu. Vous veillerez à éviter de juger qui que ce soit ou d’offenser d’autres personnes.

    En faisant de la sorte, vous exposez les faits calmement sur ce qui s’est passé de votre point de vue et donc permettez à chacun de rester en sécurité.

    A contrario, si vous portez des jugements ou enfoncez les autres, vous créez de l’insécurité émotionnelle et une forte résistance à ce que vous exposez.

    Étape 3 : sollicitez le point de vue des autres

    Demandez à la personne ou aux personnes concernées ce qu’elles pensent de la situation et des faits qui se sont déroulées.

    Offrez-lui cet instant de parole et demandez-lui quelles étaient ses intentions et son souhait par rapport aux différents faits que vous avez exposé au départ.

    Montrez de l’intérêt et demandez des éclaircissements sur des zones d’ombres. 

    Étape 4 : restez calme et parlez posément

    Évitez de vous confondre en jugement hâtif, en présentant des conclusions personnelles ou encore en posant des jugements ou des ultimatums.

    Favoriser l’ouverture à la discussion et aux échanges et surtout prenez vos responsabilités.

    En reconnaissant d’emblée les faits qui vous sont imputables, vous désamorcez déjà une situation qui peut s’avérer complexe.

    Étape 5 : encouragez les essais et les expériences

    Efforcez-vous de constamment émettre des suggestions et des pistes de solution.

    Demander des informations et des éclaircissements aux personnes expertes sur le ou les domaines concernés et discutez jusqu’à l’obtention d’une ou plusieurs solutions productives qui satisferont le plus grand nombre. 

    Gardez toujours à l’esprit que la sécurité est primordiale pour tous.

    « Une vie est un bien plus important que tout le reste ».

    Vous trouverez toujours des personnes plus sensibles que d’autres et c’est à l’analyse et la compréhension personnelle de cela que vous prendrez conscience de l’impact de vos paroles, de vos actions et surtout de la manière dont les autres les interprètent.

    Communiquer avec une autre personne c’est toujours prendre un risque

    C’est prendre le risque d’un désaccord !

    Pour que chacun puisse tirer le maximum d’un échange, il est primordial qu’il se sache tout d’abord en sécurité.

    Pour cela, veillez constamment à ne poser aucun jugement envers l’autre et à ce qu’elle se sente toujours mise en avant et importante, sans quoi elle se fermera à tout dialogue.

    Contribuons ensemble pour un monde d’entreprises en sécurité 

    Enfin, pour terminer cet article, nous rappelons que le besoin de sécurité fait besoin intégrant des besoins primaires tel que Abraham Maslow l’a défendu sur les besoins de l’Homme dans ces travaux en psychologie comme nous le montre ce schéma.

    La sécurité au travail : La pyramide de Maslow

    Les motivations de chaque individu dépendent directement de la satisfaction des différents besoins.

    L’idée étant la suivante : on ne peut agir sur les motivations d’une personne qu’à la condition sine qua non que les motivations primaires – les besoins physiologiques et de sécurité – soient totalement satisfaites.

    Vous voulez en savoir plus? Contactez nous.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *