LE LEADERSHIP ET LE FOCUS

    Le leadership et le focus sont des frères jumeaux.

    Face à chaque situation, il dépend à chacun d’établir une réaction appropriée.

    Souvent, on me demande quel est le plus grand défi que j’ai pu accomplir ou que je voudrai accomplir ?

    Bien que cette question me paraisse centrale, elle fait souvent référence à une question plus profondément ancrée : « Quel type de personne est-ce que je veux être ? ».

    Face à cette question, c’est un choix constant de chaque instant qui me pousse tous les jours à agir en conséquence. In fine, c’est vivre la vie que j’ai choisi.

    Cette remise en question peut paraître lourde et compliquée, et pourtant y a-t-il déjà eu des occasions où vous vous êtes posé cette question et surtout où vous vous êtes demandé ce qui était le plus important pour vous ? Je suis convaincu que oui. Le leadership et le focus sont ici des éléments clés.

    Leadership et focus : Gérer son focus personnel

    Gérer son focus avec le sourire

    Je dois dès lors vous poser cette question très simple : «Pourquoi n’avance t’on pas tous dans la vie avec un énorme sourire au visage ? ».

    Comment se fait-il que chacun des jours où vous n’êtes pas soumis à la faim, la maladie, la guerre, les peines de cœur ou encore aux catastrophes naturelles n’est-il pas le plus beau jour de votre vie ?

    Une comparaison simple

    À titre de comparaison, vos tracas du quotidien paraissent infiniment moins importants.

    Est-ce uniquement lorsque l’on fait face à des défis qu’il est important de gérer son focus? Ou est-ce qu’il est important de le gérer tous les jours?

    Comment se fait la comparaison entre le dernier procès-verbal en voiture que vous avez eu et un village pillé et brûlé en Afrique ?

    Comment peut-on encore arriver à comparer un enfant de cinq ans jouant avec le rouge à lèvres Dior de sa maman et une personne âgée faisant une attaque cardiaque ?

    « Ça ne se compare tout simplement pas ! »

    Et pourtant vous laissez toutes ces petites choses affecter votre focus et cela ne vous permet pas d’être heureux, de vous accomplir, d’être dans le même état que Carls Rodger, célèbre psychologue, appelle le développement de soi-même ou encore l’épanouissement personnel.

    Avançons encore plus loin

    Comment se fait-il que lorsque nous faisons état de plus grand malheur que les nôtres, nous sommes uniquement capables de mettre les choses en perspectives ?

    Pourquoi laissons-nous ces petites choses « sans importance » avoir un tel impact sur nous ?

    Leadership et focus : Le focus mental

    Il s’agit de la capacité de voir ce qui va bien même s’il y a des choses qui vont mal.

    Ceci alors même que l’absence de focus mental est de voir tout ce qui va mal même quand il y a des choses qui vont bien.

    Le « pattern interruptor »

    Un matin, alors que je roulais sur l’autoroute pour me rendre à un rendez-vous, j’étais frustré car le trafic n’avançait pas et j’avais vraiment peur d’être en retard chez mon client.

    En écoutant les informations, j’apprenais qu’un tsunami avait déferlé en Asie.

    Le présentateur des informations donnait des chiffres ahurissants quant au nombre probablement très élevé de victimes qu’il y aurait.

    des mois, avec plusieurs de mes clients matinaux, chaque fois que je me retrouvais face à une situation stressante nous disions que tout allait pourtant pour le mieux car nous n’avions pas eu de tsunami pour la journée.

    Comme le dirait le coach des coaches, Anthony Robbins, nous avions trouvé un « patern interruptor ».

    Il s’agit d’un moyen de briser un cercle vicieux de focus qui peut nous arriver face à une situation stressante qui devient un problème en prenant tout notre centre d’attention. Finalement celui-ci ne fait que prendre toujours plus d’importance à nos yeux.

    Leadership et focus : L’importance de relativiser

    Tout ce qui fait le succès de l’industrie cinématographique dépend uniquement de l’ensemble des émotions que l’on ressentira face aux acteurs que l’on verra à l’écran.

    Hollywood l’a très bien compris. Les émotions sont très présentes dans les films de guerre, les romances ou encore ceux dans lesquels les morts sont légions.

    Le film : un producteur de changement d’état

    Un film s’avérera véritablement engageant lorsqu’il vous plongera dans le drame de la situation et vous fera oublier vos tracas.

    Lorsque soudain le film se termine. Vous revenez alors à votre réalité, pendant un court moment il se peut que vous vous sentiez incroyablement reconnaissant de ne pas être dans une situation comparable ou encore vous vous sentirez inspirer par le courage dont le où les héros ont fait preuve.

    À ce moment précis, vous êtes dans un état de pleine reconnaissance. Vous concentrez votre état d’esprit sur tout ce qui va bien et sur tout ce que vous voulez accomplir. Vous avez créé un « momentum ».

    Un autre exemple de la vie quotidienne

    Une autre circonstance dans laquelle votre focus sera bouleversé, c’est précisément quand un membre de votre communauté proche, votre famille, ami ou relation professionnelle fait face à un événement dramatique.

    De même lorsque vous découvrirez que le mari de votre amie la trompe depuis un moment ou encore que l’on a diagnostiqué un cancer à l’un des deux.

    L’empathie

    Dans chacune de ces situations, vous avez de l’empathie, peut-être serez-vous attristé et/ou fâché par la nouvelle pendant un temps – celui du deuil – mais en fin de compte, votre instinct de survie prendra le dessus. Il vous projete face à votre propre mortalité et la/les chance(s) incroyable(s) que vous avez de ne pas être dans cette même situation.

    Le résultat? Vous avez l’impression de renaître à la vie.

    Vous appréciez encore plus toutes les bonnes choses et tous les bienfaits de celles-ci, vous vous sentez comblés, reconnaissants et remplis de gratitude.

    Leadership et focus : Restez dans l’action face aux défis du quotidien

    La question que l’on est en droit de se poser c’est comment créer soi-même ce focus ? Comment profiter au mieux de cette situation dans laquelle vous vous sentez pleinement aligné ?

    Restez dans l'action

    Tout d’abord, pensez à quelqu’un proche de vous, une personne à qui vous accordez toute votre confiance, celle avec qui vous partagez autant vos succès que vos échecs.

    Partagez-lui cet article.

    Partagez avec cette personne que vous travaillez sur votre focus mental sur une base journalière, dites-lui que vous développez votre capacité à être en reconnaissance plutôt qu’en résistance.

    Ensuite, réfléchissez à quelque chose que cette personne pourrait dire ou faire qui changerait instantanément votre focus mental.

    Cela vous permettra de mettre les choses en perspectives et vous permettra de penser à une référence commune.

    Cela peut être un souvenir positif qui servira de référence commune. En voici quelques exemples :

    • Une soirée entre amis
    • Un repas particulièrement joyeux
    • Un moment en vacances
    • L’aide que cette personne vous a apporté dans un de vos projets
    • Un geste chaleureux qu’elle a eu envers vous
    • Une balade à pied ensemble
    • Ce fou rire que vous avez eu en …
    • Un défi que vous avez relevé ensemble …
    • Etc.

    Enfin, le focus, c’est surtout un acte de foi, c’est faire confiance et accepter que cette personne vous défiera de changer votre focus si jamais vous le perdez.

    Elle saura garder précieusement ce moment qui vous unit et qui est capable de vous faire changer de façon importante votre mental.

    Finalement, autant elle que vous, méritez d’être heureux, non ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *