COMMENT IDENTIFIER 6 STYLES DE LEADERSHIP ?

    Les équipes et leur leader : avez-vous déjà remarqué comment ce simple mot : « leader » peut à la fois amener de la crainte, de l’inquiétude ou du stress que du bien-être, des solutions ou encore des problèmes.

    Equipe et leader

    En effet, le mot « leader » a beaucoup de significations selon la place qu’il occupe dans une équipe.

    Pourtant, ce mot provient de la langue anglaise et peut être définie comme la personne « chef de fil » qui inspirera les autres et rassemblera un groupe afin d’atteindre des objectifs en commun.

    Le rôle de leader fait appel à de véritables qualités humaines :

    • Les qualités émotionnelles
    • Les capacités personnelles
    • Les qualités relationnelles
    • La capacité d’empathie
    • Un esprit perspicace et clair

    Bref, tout ce qui pourrait déterminer un bon leader pourrait être cité ici.

    Cependant, s’il existe un nombre indéfini de qualités que l’on puisse retrouver chez un leader, il existe des styles de leadership différents et il est important de les connaître lorsque l’on est manager d’équipes.

    C’est à un psychologue américain, Daniel Goleman, que l’on doit une étude pour la Harvard Business Review dans le début des années 2000 qui a permis de distinguer 6 types de leadership au sein des organisations et les impacts que ceux-ci ont sur les équipes qui en dépendent.

    Dans cet article, nous vous proposons de passer en revue ces 6 styles de leadership et l’impact de ceux-ci sur les équipes de travail.

    LES EQUIPES ET LEUR LEADER : Le leadership collaboratif

    Ce type de leader pensera avant tout au bien-être de son équipe et à la communication entre les différents membres.

    Il s’attardera surtout à harmoniser les relations et les liens qui pourront se créer entre les différents membres. C’est précisément la cohésion à tout niveau qu’il recherche.

    Le leadership collaboratif permet d’augmenter la motivation de l’ensemble des collaborateurs d’une même équipe mais aussi leur sentiment d’appartenance.

    2 personnes en collaboration

    Le leadership de type collaboratif pourrait être utilisé lorsque l’équipe et les membres qui la composent font face à des moments de stress intense ou lorsque l’équipe a besoin de se mobiliser.

    C’est sur le long terme que les impacts du leadership collaboratif sont le plus important surtout en période de crise ou lorsque l’on recherche à atteindre des résultats optimaux.

    Les limites de ce leadership se trouveront par contre dans le fait qu’il suscite de la frustration avec certains collaborateurs plutôt performants.

    En effet, ils rechercheront un leadership plus exigeant avec lequel ils pourront s’épanouir plus aisément de manière individuelle. Le leadership collaboratif met avant tout l’accent sur : « le tout en équipe ».

    LES EQUIPES ET LEUR LEADER : Le leadership coach

    Le style de leadership coach cherchera à améliorer les capacités de chaque individu.

    Il se penchera davantage sur les membres d’une équipe de façon individuelle afin de les faire grandir et de les rendre plus autonome.

    Ce genre de leader est orienté sur la résolution des problèmes et recherche ardemment à mobiliser les individus pour une meilleure performance.

    Les limites de ce leadership sont celle-ci : le leadership de style coach peut connaître des difficultés dans la mise en place.

    En effet, le leader coach doit avoir à la fois un rôle de guide fort tout en permettant une autonomie et en même temps laisser une forte liberté dans l’équipe. Il se doit également de développer une très bonne écoute et une communication défensive.

    Enfin, pour que le leadership de style coach fonctionne parfaitement il est aussi basé sur l’utilisation de « feed back » clairs et précis car il recherche constamment à faire grandir les collaborateurs qu’il a sous son commandement.

    C’est un leadership qui peut s’avérer long à mettre en place car il s’attache à remanier le mode de fonctionnement de l’humain.

    Il n’est donc pas conseillé de l’utiliser lorsque l’on a besoin de résultats rapides ou bien même avec des personnes fonctionnant au micro management.

    LES EQUIPES ET LEUR LEADER : Le leadership visionnaire

    Ce style de leader est une personne très charismatique et elle rassemble les personnes avec une vision commune très importante.

    Ce type de leader montrera le chemin autant pour une équipe que pour une entreprise toute entière.

    Le leadership visionnaire est un communicateur né.

    Il donne du sens dans tout ce qu’il fait et il peut aisément répondre aux « pourquoi » des choses.

    Ce style de leadership est complètement en opposition au leader directif.

    Le visionnaire laissera à son équipe toute la liberté dont elle a besoin pour accomplir la vision qu’il devra au préalable partager.

    C’est dans la manière d’expliquer, communiquer et partager cette vision qu’il apporte beaucoup d’inspiration et de motivation auprès des membres des équipes qu’il a en charge.

    LES EQUIPES ET LEUR LEADER : Le leadership directif

    Un leader directif

    Ce genre de leadership pourrait se résumer en une seule et unique phrase : « Fais ce que je te dis et dépêche-toi ! ».

    C’est un style de leadership basé sur l’autorité et l’exécution immédiate d’une tâche.

    Il n’a pratiquement pas de préoccupations par rapport aux relations humaines ni à la vision globale de ce qu’il fait.

    Il s’agit de ce que l’on appelle un leadership archaïque et d’un autre âge.

    Cependant, le leadership directif prend tout son sens en période de crise ou dans des moments où des résultats rapides et concrets sont attendus.

    De plus, ce style de leadership conviendra très bien à des collaborateurs qui perturbent le bon fonctionnement d’une équipe.

    Entendons par-là, des personnes se trouvant dans ce qu’on appelle le présentéisme et qui n’en ont pas grand-chose à faire des règles directives de travail.

    Les limites de ce style de leadership : il ne peut pas être utilisé sur une trop longue durée car il va irrémédiablement impacter la motivation d’une ou des équipes concernées.

    Il génère une frustration de plus en plus forte et une perte de sens dans la réalisation du travail. Ce style de leadership est donc à utiliser avec parcimonie.

    LES EQUIPES ET LEUR LEADER : Le leadership participatif

    Ce style de leadership est surtout partisan de ce que l’on appelle le « cerveau collectif ».

    Il va constamment mettre en avant l’intelligence collective des équipes.

    Pour ce faire, il demande de manière constante l’avis des collaborateurs et il permet à ceux-ci une grande part de créativité.

    De plus, il suscite le développement d’innovation. Il est accro aux réflexions de groupe et au brainstorming.

    Le leadership participatif donne à chacun la capacité de s’exprimer et in fine de se sentir valorisé dans l’équipe dans laquelle il se trouve.

    Cela a pour conséquence de générer une énergie positive autant sur le court terme que sur le long terme.

    Cependant, ce style de leadership fait état de limite importante lorsqu’il s’agit de trancher sur des décisions de manière rapide comme des situations d’urgence ou de crise.

    Dans ces deux cas précis, le leadership participatif peut même s’avérer contre-productif.

    LES EQUIPES ET LEUR LEADER : Le leadership chef de file

    Ce genre de leadership doit permettre d’imposer un rythme dans les équipes qu’il a en charge.

    Étant une personne très exigeante avec elle-même, le leadership chef de fil montre constamment l’exemple et attend de ses équipes qu’elles s’animent au minimum sur la perfection pour obtenir l’excellence.

    Bien que le leadership chef de file soit très proche du leadership directif, il a plus de poids dans ce qu’il exige car il fonctionne exactement de la même manière avec lui-même. Ce qui n’est parfois pas le cas du leadership directif.

    Ce style de leader peut par contre se montrer impatient avec des personnes non performantes. Cependant il laisse une autonomie à des collaborateurs lorsque ceux-ci ont besoin de faire leurs preuves.

    Le leadership chef de file est très fonctionnel avec des équipes déjà en place et qui savent exactement ce qu’il faut faire dans leur travail.

    Attention néanmoins avec ce style de leadership car il peut amener au surmenage de certaines équipes et surtout de certaines personnes en les démotivant et en provoquant des burn-out sur le long terme.

    Vous aurez compris que chaque type de leadership a ses particularités et qu’il apporte parfois des bienfaits parfois des conséquences négatives sur les équipes.

    Quelle est la bonne posture en tant que leader ?

    La bonne posture dans une entreprise est de pouvoir jongler avec ces différents types de leadership en fonction, d’une part des besoins de votre équipe et, d’autre part du management individuel des personnes qui la compose.

    Vous souhaitez de plus amples informations sur nos formations en leadership et/ou nos coachings de leader, prenez contact avec nous pour augmenter votre clarté et les résultats de votre entreprise.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *